Les déboires d'un jeune prof d'arts appliqués, où plus communément appelé prof de coloriage.

La spontanéité du verbe gagnera ce que l' orthographe ne manquera pas de perdre ... pardon d'avance ...

Note de la direction :

Toutes ressemblances avec des personnages, ou des situations, existants, ou ayant éxistés, ne seraient que simple coïncidence ....... Mais alors vraiment pas fait exprès ......


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

mercredi 5 novembre 2008

Il ne faut pas confondre: vacances de la Toussaint et sacré rhume...


La bande sonore d'aujourd'hui ,légèrement pathético-niaiseuse,je vous le concède, est nettement plus drôle si vous l'écoutez de mon point de vue; à savoir un prof capilairement défavorisé, qui est resté cloîtré chez lui pendant près de quatre jours à se saouler à la Chantereine, comme un pédophile séquestré en gériatrie alors que la pédiatrie est à l'étage d'en dessous, car il s'est flingué l'appareil digestif à grand coups de substances éthyliques, de raclettes, et d'autres produits si lipidiques qu'il a envisagé de recycler son propre cholestérol en margarine.
Là, seul, marinant dans sa crasse, et dans son angoisse latente comme tout bon hypocondriaque qui se respecte, il ne rompra son mutisme que par quelques coups de téléphone à sa mère, et par une longue conversation sur son épitaphe avec katia, son éternel amour 100% polyester, son traversin, et Brigitte, sa plante verte, "je vous l'avais dis que j'étais malade" étant déjà pris, et "plutôt crever que de mourir" faisant un peu redondant, il finira par opter pour "Il a bien vécu, il en est mort", Brigitte n'y ayant pas vu d'objection. Enfin mâchonnant amèrement son dégoût de l'humanité et un sachet de tisane "nuit tranquille et transit fluide", c'est l'âme vaseuse et l'estomac lourd, qu'il jeta un regard morne sur le calendrier et qu'il s'aperçût que DEMAIN, il retrouverait ses 300 azimutés du bulbe, avec une motivation toute modérée et un accès qu'il espère prioritaire aux toilettes de la salle des profs... ( un de ces quatre il faut tout de même que je vous parle de ces fameux lieux d'aisance qui se sont vu comme qui dirait customisés...)



Découvrez Berry!


6 commentaires:

Nell a dit…

je rêve ou Katia a un porte jarretelles avec des bas résille ?

Proctor ... a dit…

@ Nell: EUH!!...... Je peut tout expliquer !!!ou presque! ce n'est pas du tout ce que tu crois!

Nell a dit…

nan mais m'en fous, moi... et sinon, très sympa ta nouvelle bannière !!

Sosso a dit…

ELle a du être TREEEEs gentille Katia, pour avoir même le droit de figurer dans la bannière!
Faut pas s'étonner d'être malade après hein ;-)

Sinon bravo pour la conscience professionnelle: être malade pendant les vacances, ça mériterait presque une petite prime ;-)

Grouik a dit…

Je découvre que le professeur d'arts z'appliqués bloggeur a cela en commun avec la terre que pour être fertile, il a besoin d'une période de jachère.

'tain, l'a fallu l'attendre cette note, mais vindiou ! qu'ça vallait l'coup !

Tiens, ça te dirait pas de me faire une jolie bannière aussi ?

Proctor ... a dit…

@ Nell: Oh tu dis ça, tu dis ça, mais je sais bien que Katia ne fait que nourrir une jalousie de plus en plus dévorante pour l'ensemble de mes lectrices et aussi certains de mes lecteurs.. ce qui me semble nettement plus inquiétant.... ET merci bien pour la bannière, l'autre ne correspondait plus trop il me semblait.

@ Sosso: Katia en effet est d'une compassion plus que miséricordieuse et d'une nature peu contrariante, en revanche je tiens à préciser qu'elle jouie (oh que oui.. oui je sais c'est de mauvais goût...)d'une hygiène irréprochable!!
Quant à ma conscience professionnelle qui n'est plus a démontrer me semble t'il, je te remercie de l'avoir souligné!! C'est qu'on se donne du mal tout de même...

@ Grouïk: Que votre remarque est judicieuse et votre comparaison champêtre, mais aurait il put en être autrement tant il est vrai que dans un cas comme dans l'autre il n'est question que de culture.

Mais au delà de votre verve légendaire, je reconnait bien là également votre couardise et vos tentatives vaine de flagorneries et de flatteries dans le but à peine dissimulé de vous octroyer mes services de gribouillard et aussi de manutentionnaire... Mais bon vous savez bien que mon égo y est sensible.