Les déboires d'un jeune prof d'arts appliqués, où plus communément appelé prof de coloriage.

La spontanéité du verbe gagnera ce que l' orthographe ne manquera pas de perdre ... pardon d'avance ...

Note de la direction :

Toutes ressemblances avec des personnages, ou des situations, existants, ou ayant éxistés, ne seraient que simple coïncidence ....... Mais alors vraiment pas fait exprès ......


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

mardi 25 novembre 2008

Il ne faut pas confondre : grisaille et grise mine ...

Le RER m' a vomi sur un quai sordide et m'a abandonné sans même se retourner. Calfeutré dans un manteau trop fin pour empêcher la progression du vent frais et sec comme un bourgogne aligoté de bonne provenance,vers un épiderme tressautant au moindre souffle, voilà maintenant près d'une demi heure que j'erre dans les méandres d'une cité qui m'est totalement hostile et inconnue.


Mais que fait il perdu au milieu de "nulle part sur marne" alors qu'il devrait dispenser savoir et maîtrise de la craie grasse au chaud des regards ébaillis et innocents, de quelques doux bambins assoiffés de culture tel un alcoolique en sevrage? L'éducation Nationale surveille ses petits et ce n'est pas sans regret qu'elle se résigne enfin à les laisser s'envoler vers les cieux cléments d'une carrière scolaire sans faille, vers un soleil pédagogique qui brille toujours plus fort et plus loin caressant de ses rayons le secret espoir de finir retraité avant ses 72 ans. Mais si l'oisillon s'envole, il ne peut décrire, dans un 1er temps, qu'une certaine frustration, ainsi qu'un cercle dont le rayon, lui, n'est autre que la longueur de la laisse qui lui tenaille les abattis.



En effet, bien qu'ayant obtenu glorieusement mon concours et ayant validé aux prix d'une sobriété quasi exemplaire (ça dépend bien évidement dans quel référentiel on se place....) mon année de stagiaire émérite, je bénéficie encore aujourd'hui d'une formation de l' IUFM (Institut de Formation Universitaire des Maîtres nageurs). Autant dire que cela correspond à une formation encadré par un moniteur de saut à l'élastique, et que ce dernier alors que vos pieds ont déjà franchis le parapet, vous jette à la criée: "Au fait, t'as vérifié tes mousquetons??!" Je me rends donc à une journée de formation dont l'intitulé obscur pour le néophyte, est des plus parlant pour le vieux briscard que je suis en passe de devenir : Analyse de pratiques professionnelles = journée longue et ennuyeuse comme une description de terril par Zola.


A SUIVRE...

4 commentaires:

pouv a dit…

Eho on ne critique pas Zola qui fut mon auteur préféré! :D

sinon félicitations ça c'est un beau blog bédé et textes :-) ... c'est curieux de constater à quel point les cas de déprimes en formation de néotit' sont monnaie courante!
Peut-être parce que c'est nul en fait.

Adèle a dit…

Tain' mais comment tu me copiiiiiie
J'parle de ma JAPD et toi ton truc de formation...

HAAAN le copiteur ..

Non je sais, t'es juste trop fan de moi ;)

Proctor ... a dit…

@ Pouv: alors Zola et moi on est comme qui dirait en compte toute les deux et je peux t'assurer que c'est pas moi qui ai commencé! En tout cas merci beaucoup! Je tiens a préciser tout de même que je ne suis en aucun cas déprimé, juste un tantinet ecoeuré et outré de la façon dont on forme les profs et je dois confesser que mon côté cancre me fait réfractaire à toutes forme de cours quand ce n'est pas moi qui suis derrière le bureau biensur...

@ Adèle: c'est vrai j'ai tout copité comme une grosse goulue , d'ailleur tu pourrais éviter de mettre ton classeur pour faire barrage j'arrive pas bien à lire!

Hermione a dit…

Analyse des Pratiques Professionnelles... C'est pas ce qu'on appelle plus communément au sein des IUinfâmes les Alcooliques Anonymes ? Là où tu dois présenter devant tes pairs une situation de classe et ensuite l'analyser sou l'oeil bienveillant du formateur qui attend la pause café/clope au moins autant que toi ?