Les déboires d'un jeune prof d'arts appliqués, où plus communément appelé prof de coloriage.

La spontanéité du verbe gagnera ce que l' orthographe ne manquera pas de perdre ... pardon d'avance ...

Note de la direction :

Toutes ressemblances avec des personnages, ou des situations, existants, ou ayant éxistés, ne seraient que simple coïncidence ....... Mais alors vraiment pas fait exprès ......


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

lundi 13 octobre 2008

Il ne faut confondre: débattre et se foutre sur la gueule...


Je ne sais comment j'ai pu oublier de vous faire part cette anecdote au combien burlesque et désopilante, de celle qui ne laisse pas insensible le chaland qui, se goinfrant d'un macaron Ladurée confit dans son illusoire statut de nanti, lance du haut de sa superbe un regard compatissant au miséreux bien veillant qui ne réclame que l'aumône d'un sourire précaire, car il sait bien que les temps sont durs pour ceux qui ont encore des choses à perdre. Mais je vois bien qu'une nouvelle fois encore je me laisse happer par la digression d'un esprit confus et éparpillé comme on se laisse entraîner parfois par les charmes suaves et sensuelles d'une beauté callipyge ou d'un St chinian tiède.





Bref, il y a de cela deux semaines déjà, à éclaté dans ma classe une altercation entre deux énergumènes de type bassement élèvoïdal, si équilatéral signifie de côtés égaux, élèvoïdal vous l'aurez deviné, signifie à égale distance de toute forme de culture et de tous fondements permettant une vie en collectivité, si bien, que le moindre mouvement les rapprocherait irrémédiablement d'un des deux côtés, ce qui leur est tout bonnement inenvisageable. En résumant rapidement, car les détails me sont, à ce jour, encore inconnus, Pignouf 1 et Pignouf 2, désireux de laver l'honneur d'une génitrice verbalement représentée dans des postures que la moral et le règlement intérieur réprouvent, Pignouf 1 a présenté à Pignouf 2 son désappointement et la paume de sa main droite, et ce dernier, friant de débat, ponctuât son argumentation incisive par un coup de tête judicieusement placé entre la narine gauche et la narine droite de son interlocuteur. Les deux participants ayant avancés leurs opinions , c'est tel un Bernard Pivot que je mis fin à ce "droit de réponse"!




7 commentaires:

Profette a dit…

Salut, je viens voir un peu chez toi ce qui s'y passe, suite à ton comm qui m'a fait rire chez Soph'.
Et j'ai adoré ton dessin et ton style, allez hop hop hop dans les favoris, "I'll be back" ! (meuh non c'est pas une menace !)

Proctor ... a dit…

@ profette: hey! soit la bienvenue en ce temple de la pédagogie puérile et de la professoration du futilement nécessaire! En tout cas bah euh merci bien , bon si je commence à avoir du monde ici il va falloir que je poste plus....

Nell a dit…

oui, poster plus, ça serait une bonne idée...

Proctor ... a dit…

@ Nell: "tutututututtutu" (petit sifflement dégagé de toute forme de culpabilité!!!!)

Nell a dit…

bon on a dit "poster plus" !!!!!!

mouche cousue a dit…

très réussi et très drôle ! bien joué !

Anonyme a dit…

tres intiresno, merci