Les déboires d'un jeune prof d'arts appliqués, où plus communément appelé prof de coloriage.

La spontanéité du verbe gagnera ce que l' orthographe ne manquera pas de perdre ... pardon d'avance ...

Note de la direction :

Toutes ressemblances avec des personnages, ou des situations, existants, ou ayant éxistés, ne seraient que simple coïncidence ....... Mais alors vraiment pas fait exprès ......


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

jeudi 11 décembre 2008

Il ne faut pas confondre : Grisaille et grise mine (part 3)

Et voici la tant attendue suite de ma journée de formation IUFM au combien lourde ... d'enseignements




Si tu as raté le début:












La fin de matinée est consacrée à la constitution de petits groupes de "travail"; si il est vrai que tout ce qui est petit est mignon, mon groupe est mi-gnon, mi-tigé. Mon, dit, "groupe" est constitué de trois profs de secteur industriel, d'une collègue d'arts appliqués, de votre humble obligé à l'humeur taciturne et à l'envie de contact sociaux modérée, et le tout dirigé par Jean-Jean qui tire plus du côté du vendeur de chez DARTY que du fin pédagogue aguerri. Le thème de la réflexion est l'autonomie de l'élève, ce qui est à peu près aussi original que de proposer une recette de crêpe à une bigoudaine, ou de comparer un défavorisé de la capiloculture à une illustre icône du liquide vaisselle... Les sourcils pliants sous le poids de la désillusion, ma collègue et moi même échangeons un regard blasé alors que Jean Jean et les trois boy scout se gargarisent à grand coup de mot de plus de huit lettres, citant des passages entiers du BO comme si ils récitaient une fable de La Fontaine, régurgitant par grumeau les articles de leur référentiel auquel ils semblent vouer un culte aveugle et sans borne, à la limite de l'extrême fanatisme pédagogique, se livrant ainsi à une compétition d'éjaculation rhétorique et réflexive à la limite de l'indécence.







Jean Jean qui n'avait pas oublié d'être pédagodémagogiste, proposa, Oh surprise, que chaque groupe nomme un rapporteur qui relaterait face à tous les néo-tit, les conclusion avisées de nos délibérations, aussi fécondes que l'union d'un eunuque et d'un bernard lhermite consentant. Ayant la fâcheuse tendance à me faire remarquer en me moquant assez ouvertement des propos cruellement psychorigides de mes camarades de groupe, c'est tout naturellement que je fus désigné d'office comme rapporteur, équipé d'un joli feutre veleda vert et envoyé au front d'un auditoire endolori, face auquel j'assène un discours plus ou mois attendu et tristement conventionnel, ne trouvant qu'un petit répit d'intégrité dans l'intitulé de mes propos en inscrivant d'un véléda rageur au tableaux blanc d'une hypocrisie chafouine: " solutions utopiques et illusoires pour encourager l'autonomie de nos élèves".




A suivre ...

(et oui mais je vous rassure la fin

est déjà toute chaude toute prête,

si j'avais tout mis d'un seul coup,

je sais bien que j'aurais découragé

les fénéants de la lecture

et autres touristes de passage)

9 commentaires:

Adèle a dit…

Purée !!
Vert le velleda quoi...!

Proctor ... a dit…

@ Adèle : Sache, jeune éffrontée, que seul le bleu et le noir ont les lettres de noblesse leur conférant l'intime privilège d'effleurer de leur mine effaçable l'immaculé tableau blanc. Rouge, vert, turquoise ou encore pire jaune sont banis à jamais pour raison de perte de crédibilité flagrante plus le fait que ce ne sont pas des couleur qui me vont au teint... Mais vert, quand même me dis pas que tu n'es pas aussi outrée que moi?!!

tomz a dit…

Dures les journées à l'IUFM...
et t'as vu que Vidberg a repris ton idée de Dark Os sur son blog L'Actu en patate?

Sly a dit…

En pleine correction de copies et suite à la lecture de ce post, j'ai pris le partie de mettre mes commentaires au velleda vert: j'apporte ainsi ma pierre à l'édifice de la reflexion artistique et te rend directement hommage par la même occasion...la matière que tu enseignes en sort grandie et je valide la compétence d'interdisciplinarité. Merci à toi, c'est vraiment trop de bonheur.

Nell a dit…

mais quel teaseur... 4 parties !!!

BBK.mel a dit…

Velleda vert, jaune ou rouge, enfin, le seul qui marche, quoi !

Elsa and mum a dit…

Tiens, pour te remonter le moral, vas-donc voir ce que les fatals picards en pensent de not' beau métier:
http://www.dailymotion.com/related/x7956q_la-salsa-des-ses_news/video/x6914y_fatals-picards-securite-de-lemploi_music

PS: moi aussi, je sors d'un stage et je me suis fait bien chier ;o)

The Evil Dead a dit…

D'abord ma soeur et maintenant ma mère... Putain il les lui faut toutes !! Je te previens : il est hors de question que je t'appelle beau papa.
Heureusement que ma grand mère rèste fidèle à Sly, elle.

Proctor ... a dit…

@ Tomz : ouais j'ai vu ça, comme quoi les grand esprits et le mien parfois se rencontrent... tu crois que je peux éxiger des droit d'auteur??! ;)

@ Sly : un bon commentaire au véléda vert, un truc qui transperce au moins cinq copies d'un coup, c'est en plus d'une revendication artistique, un gain de temps non négligeable...

@ Nell : t'as vu ça un peu, je fais presque dans le commercial maintenant!! et bientôt les pin's parlant à l'effigie de Jean-jean!!

@ BBK Mel : c'est vrai que parfois on fait pas le difficile ... mais tout de même en vert et contre tous..

@ Elsa and Mum : comme c'est migon, on fait dans la sortie familliale ?? !! je la connaissais déjà, elle même en lien dans la rubrique "il y en a un peu plus, je vous le met quand même". les stages iufm sont à l'éducation nationale ce que sont les contractuelles aux automobilistes!!!

@ Evil dead : Ta mère et moi aurions préféré que tu l' apprennes autrement, mais bon puisqu'on en est là, saches également qu'il ne faut plus compter sur le petit pécule que tu convoitais tant, misant sur un testament favorable et un hivers rigoureux. Et les conserves de cassoulet, c'est FINI !!!