Les déboires d'un jeune prof d'arts appliqués, où plus communément appelé prof de coloriage.

La spontanéité du verbe gagnera ce que l' orthographe ne manquera pas de perdre ... pardon d'avance ...

Note de la direction :

Toutes ressemblances avec des personnages, ou des situations, existants, ou ayant éxistés, ne seraient que simple coïncidence ....... Mais alors vraiment pas fait exprès ......


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

vendredi 21 septembre 2007

Il ne faut pas confondre: l'autorité et lotto sportif ...

Mon nouveau statut de professeur, de guide "spiritueux", de berger surveillant un troupeau de sardines, m'impose de nouvelles préoccupations. Je suis le gardien d'un savoir (tellement bien gardé que même moi je vois pas bien à quoi ça ressemble ...), le garant des bonnes moeurs, et le grand timonier de la discipline. Et c'est là que cela pêche (et ça mord?) ( je sais elle est facile mais j'ai pas pu résister ...).


Je suis face à un douloureux cas de conscience, en effet, mes belles illusions de jeune premier, me font aspirer à une discipline en autogestion où la liberté de chacun s'arrête là ou commence la mienne ... C'est à dire que, sans ressembler à un militaire dont les deux neurones lui permette d'alterner le pas de l'oie et la consolation toute légitime de déverser toute sa haine, chargée de brimades et d'alcool frelaté (faut dire qu'on sais s'amuser dans l'armée ), sur son subalterne ( "allez bleu-bite! plus vite que ça, ou j' te dévisse la tête et j'te chie dans le cou !!!" ) ; je ne voudrais pas tomber non plus dans le laxisme niaiseu du Télétubbies, dont les deux neurones lui permette de chanter du Henry Dès, tout en s'extasiant de la grande créativité dont ont fait preuve nos chères têtes blondes, en reproduisant la Vénus de Milo après avoir découpé les bras de leur petite camarade à l'aide d'un simple coupe-ongles...J'ai donc opté pour un intermédiaire,qui visuellement ressemble à un GI-joe en grenouillère, je vous laisse imaginer l'impact terrible et la crédibilité sans faille que je peut imposer dans ma classe .... ( d'un point de vue pragmatique, je ne sais pas si vous vous rendez compte de la misère que c'est pour allez pisser, quand vous êtes en grenouillère et que vous vous apercevez que votre slip en plastique thermo-moulé est intégré à votre épiderme ... j'en fait encore des cauchemars )

Rien de mieux que la preuve par l'exemple : au hasard, avec mes termainales BEP électrotechnique. Voilà déjà 10 min que je m'époumonne à repéter pour la 50ème fois conseccutive les consignes de l'exercice, dans un brouhaha tel que t'as l'impression de bosser à côté du périphérique. Bref je finis par dispatcher le groupe comme on éclate un triangle de boules au billard BAlAM!!! , ils s'en vont valdinguer au quatre coins de la salle avec la vivacité d'un escargot sur une catapulte... et là, c'est tout moi, v'la ti pas que je rentre la boule noire du premier coup ( je suis trop un killer !).En effet, dans la poussière de craie qui retombe mollement sur les tables, au centre, trône fièrement Kévin qui manifestement ne semble pas emballé à l'idée d'aller voir au 1er rang si il y est. Le doux poupon, taillé dans l' ébene (à ordures?!... ahah !! ) affiche un bon mètre 96 au garrot (pour vous dire, quand on le voit assis à sa table, on a l'impression de voir David Douillet dans une smart ...) et un sourir narquois du genre et on fait quoi maintenant?! Tout en me dirigeant vers lui, je remonte les manches de ma grenouillère, un lutte acharnée s'annonce.

La tête de Kévin reposse mollement sur son épaule droite et l'ensemble de son corps semble ressentir toute la pesanteur d'un paire de chaussettes en mode essorage. A mon arrivée il soulève péniblement ses paupières et son regard dans ma direction, ses yeux ne sont plus que deux énormes pupilles dilatées baignant dans l'afflux sanguin de ses orbites.Un bras de fer chinois occulaire s'opère alors,où chaque battement de cils vient marquer la ponctuation: "tu vas te lever p'tit con!"_"va chier bouzeux!". Il finit par se lever, et tandis que je dévisage son menton, je lui dis: "bah tant qu'a passer près de mon bureau, t'as qu' a y déposer ton carnet de correspondance ."Il empoigne son sac chargé de toute la misère du monde et se déplace vers le 1er rang à la manière d'un scaphandrier par 50 mètres de fond. Bien décidé à coller ce p'tit fumiste (j'ai dit fumiste) je parcours son cahier de correspondance en m'apercevant page après page, que je ne connais absolument pas la procédure de détention provisoire en vigueur dans l'établissement. Putain c'est pas dans le carnet ! Pris au piège de mon inculture, je n'ai eu d'autre solution que de relacher le prévenu à la fin du cours en lui disant: "bon écoutes, je suis pas un mauvais bougre, pour cette fois je passe l'éponge (tu m'étonnes!) mais attention pas deux fois !" (sévère mais juste!). Puis je l'ai regardé s'éloigner tel un pédophile qu'on libère avec une ordonnance de viagra ...

Bref il en va de même de l'autorité et d'une paire de testicules, sans t'es plus vraiment un homme...

5 commentaires:

Emi a dit…

Merci à toi j'ai bien pouffé!! c'est dingue la ressemblance avec le mollusque et mieux le scaphandrier (bien trouvé jmla garde)quand ils se déplacent... bon pour le moment dans les "miens" yen a aucun qui fait 1M96, en même temps vu ma taille c'est pas dur de me dépasser, même avec mes talons.

Proctor ... a dit…

Méfies toi ça pousse vite ! le matin ce sont encore de jeunes et frétillants bambins et passé l' heure de la cantine , ils ne sont plus que des monstres de glande entre dex écouteurs de MP3. Et j' en veux pour preuve qu'ils grandissent si vite que leur pantalon devenu top petit leur tombe sous les fesses ...

JuLiO a dit…

Impossible de ne pas éclater de rire en lisant ce blog !!

Mais va quand même falloir retravailler l'aurtografe !! ;-))

Proctor ... a dit…

Jeu ne voua vrè manpa se ketu veud'ir ...

eluise a dit…

Bon alors pour coller c'est simple : tu vas voir les surveillants et tu leur demandes PLUSIEURS forrmulaires de colle. Tu les gardes en évidence sur ton bureau, comme ça les élèves les voient et hop quand ils commencent à s'énerver tu brandis tes feuilles et ils commencent à trembler parce que la colle est là, tout près d'eux...
Eluise
http://assistanteduc.canalblog.com/