Les déboires d'un jeune prof d'arts appliqués, où plus communément appelé prof de coloriage.

La spontanéité du verbe gagnera ce que l' orthographe ne manquera pas de perdre ... pardon d'avance ...

Note de la direction :

Toutes ressemblances avec des personnages, ou des situations, existants, ou ayant éxistés, ne seraient que simple coïncidence ....... Mais alors vraiment pas fait exprès ......


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

jeudi 27 septembre 2007

Il ne faut pas confondre: grosse crève et petite mort ...

C'est pas parce que je suis un peu hypocondriaque que j'suis pas malade !Non mais !Faut dire que chez moi c'est un peu de famille ... y en a c'est l'acné, d'autres les cheveux gras, moi c'est la conviction qu'une maladie terrible si possible sale et méconnue du grand public (pour pouvoir frimer à la cantine ) m'attend au détour d'une consultation médicale. Je me suis donc réveillé hier avec un début de cancer de la narine gauche, que certains pour me rassurer préféront appeler vulgairement "un bonne grosse crève". Les poches sous les yeux pendants jusqu'à mes genoux, le nez en brocolis façon ratatouille, une première quinte de toux viens me décapée intégralement l'oesophage m'arrachant une partie des cordes vocales. Le passage devant le miroir est assez déconcertant, on a l'impression que la moitié inférieur de mon visage est en train de s' faire la malle, de se répandre, comme un flamby qu'on aurait démoulé de trop haut. Tandis que dans ma tête il semblerait qu' on rejoue le ballet des hippopotames de Fantasia, d'une bonne inspiration vigoureuse je rapatrie mucus et autres glaires au fond de ma gorge ( c'est crade je sais, mais nutritif ...) (c'est encore plus crade, je sais ...).


Replaçons le décor : il est maintenant 12h45 (et le mercredi je termine à 13h ),je vous rappelle que votre humble serviteur est mourant, sur le point de défaillir des suites de sa gangrène oesophagienne. Jusqu'à présent j'ai assuré mes cours tant bien que mal (surtout mal en fait !), je suis chargé au paracetamol et l'effet de mes 12 cafés semble se dissiper et je retrouve une netteté dans mon champ visuel. L'état des lieux est sévère, j'ai perdu toutes capacités olfactives et auditives, j'ai l'impression de faire classe avec un casque intégral visière fermée. Et pourtant le bruit des crayons sur les feuilles, les trousses qui s'ouvrent, se ferment, les "clic clic" des portes mines, la gomme qui après avoir percée la feuille va pas tarder à attaquer la table qui tremble comme si elle était possédée, tout ça vient se fracasser contre mes tympans et s'en va rouler en échos sur les murs de la salle de bal abandonnée par les hippopotames qui ont laissé d'ailleurs un beau bordel.(je me demande si y en a pas un qui a vomi ...???!)
Le premier qui m'appelle "hé m'sieur cé quoi zavé di ??", je l'empale sur son criterium et j'lui agrafe les testicules à sa chaise ... au moins il restera assis.
La prochaine fois je demande à ma mère de me faire un mot d'excuse ...

8 commentaires:

Lili Kawaii a dit…

"Un cancre à l'amer"? Voilà un titre qui me plaît et surtout qui m'intrigue... ;)

Lili K.

mortouvif a dit…

'hypocondrie c'est comme le cancer ce n'est pas congénital

Proctor ... a dit…

ça reste à démontrer ...

Mamzelle Soso a dit…

Ouarf ouarf ouarf... Pas mal génial le coup de l'agrapheuse à coucouignette ! Ahhhh j'ai enfin trouvé une utilisation à ma superbe agrapheuse en titane que pèse trois tonne!! Cooooooool

Proctor ... a dit…

Et encore tu sais pas ce qu'on peut faire avec une boîte de trombonnes et de l'imagination...

Emi a dit…

Pas mal ce tuyau agraphotesticulaire. Et avec les trombones donc?

Proctor ... a dit…

Ahhhh... les trombonnes ... il s' agit de réaliser 2 petites chaînettes d'environ 1m chacune ( qui ne l' a jamais fait )puis vous redressez les deux extrémités de manière à réaliser de petits crochets (voir figure b )(jusque là tout le monde suit ?!) (bien !)et là prenez l' élève par surprise,d'un geste fluide et d'un poignet souple , il suffit de relié son orifice anal à chacune de ses paupières ....TIN NIN !! Ainsi en plus d'avoir l'air éveillé en classe, il se tiendra bien droit et essuyera même une petite larme quand vous parlerez d'histoire de l'art ... La semaine prochaine je vous apprenderai comment réaliser une césarienne en urgence à l'aide d'un compas ..merci...

eluise a dit…

Ahahahah il me fait bien rigoler cet article. Comme pas mal d'autres d'ailleurs. Les blogs de prof, y'a qu'ça de vrai.
Eluise
http://assistanteduc.canalblog.com/