Les déboires d'un jeune prof d'arts appliqués, où plus communément appelé prof de coloriage.

La spontanéité du verbe gagnera ce que l' orthographe ne manquera pas de perdre ... pardon d'avance ...

Note de la direction :

Toutes ressemblances avec des personnages, ou des situations, existants, ou ayant éxistés, ne seraient que simple coïncidence ....... Mais alors vraiment pas fait exprès ......


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

jeudi 8 janvier 2009

Il ne faut pas confondre: droit de réponse et devoir envers nos aînés ...

Désireux de respecter les sensibilités de tous, et en particulier celles de nos congénères qui bénéficient encore pour quelques éphémères années d'une semi lucidité cognitive, et d'un périmètre d'autonomie de plus en plus restreint autour des lieux d'aisances, c'est miséricordieusement, dans le respect des valeurs judéo-chrétiennes, et dans un élan de compassion dictée par une vaine tentative de racheter son fils en viager, que je publie aujourd'hui le droit de réponse de Raoul, mon collègue de promo de l'IUFM, mon compagnon de gaudrioles pédagogiques, celui qui a tutoyé les plus grands de René Coty à Gustavo Pinochet en passant par les Bee Gees. En réaction au compte-rendu de notre journée de formation, mon bon Raoul a manifester un légitime droit à la parole afin de défendre son honneur en général et ses goûts vestimentaires en particulier, voici donc ce que j'ai reçu:




Mes ami(e)s,

je profite de cette tribune pour vous signaler le fait suivant: si comme moi vous suivez par blogs interposé les aventures de notre "cher" PROCTOR,vous pouvez actuellement apprécier minute par minute notre journée déformation IUFM!hélas....hélas (trois fois hélas) j'ai bien peur que ce soit le "dessin de trop" pour notre Proctor.En effet ce dernier nous avait habituer à une rigueur quasi scientifique dans l'analyse de notre parcours en tant que bleusbites de l'enseignement et nous suivions avec intérêt et profit sa mise en place de méthodes pédagogiques peu orthodoxes ( mais ô combien salutaire pour nos jeunes "chiots" exubérants)



Certes me direz vous tout cela est pertinent (mot à placer pour l'évaluation) mais où veut-il en venir?et bien à ceci: dans le récit de notre journée IUFM ,vous pourrez voir apparaître un personnage nommé: RAOUL. Evidemment sous ce patronyme ridicule se cache votre serviteur! Il se trouve que ce jour là ,je portais un superbe pull bleu pétrole d'une rare élégance, ABSOLUMENT PAS de confection roumaine avec de SUPERBES motifs asymétriques qu'hélas la maladresse du graphisme ne restitue absolument pas! Qui plus est il est un peu facile de critiquer les "temps morts de la formation qui sont l'occasion de digérer les nombreuses informations de nos formateurs! Je pourrai apporter mon témoignage sur cette journée et vous faire saliver avec toutes les notions nouvelles que j'ai pu intégrer à travers un échange constructif entre collègues.....mais j'ai envi de dire à MONSIEUR PROCTOR!" SI VOUS N'AIMEZ PAS CE METIER....QUITTEZ-LE ! "Raoul dit "l'élégant"








8 commentaires:

Nell a dit…

ché pas en vrai, mais là le pull il est turquoise, et c'est... nan, pas de jugement de valeur :)

Mistinguette a dit…

MAIS QU'IL EST BÔ CE PULL !!! On peut le trouver où ???

BBK.mel a dit…

Je ne vois pas la différence...

Mistinguette a dit…

Bah, alors Proctor ???
Kestufais ??? Tu dors ? T'es malade ? T'es mort ?
OUOUOUUUUU ! Esprit, es-tu là ? T'es pas déjà dans tes éval. toudmême ?
Allez, viens chez moi, j't'offre un café-grenadine...

Grouik a dit…

c clair que ça dort franchement ici... Enfin moi j'dis ça...

emached"é a dit…

Et oui, il est de renommée national, que les IUFM ne servent à rien et que les professeurs formateurs sont les rejetés de l'académie, une sorte de purgatoire pour eux, avant d'être poussés vers la sortie.
Pas étonnant d'y voir la crème des prétentieux, des névrosés et autres psychopathes pervers tant détestés par les élèves.
Et viendra ensuite le jour, où les étudiants-enseignants seront jetés dans une classe, sans tuteur au besoin, tels les prisonniers esclaves jetés dans la fosse aux lions du temps de César.
Et là, vous confirmerez vos ressentis: l'IUFM, c'est des pelletées des nuages!

Promis un jour, vous serez vraiment formés, et un jour vous aurez vraiment un ministre de l'Education Nationale digne de ce nom. Un jour...
L'espoir fait vivre ;-)

Nell a dit…

woooow dis foutage de gueule...!!!
prochain billet le 29 jour de grève...?

Grouik a dit…

@ Nell : je te le fais pas dire !