Les déboires d'un jeune prof d'arts appliqués, où plus communément appelé prof de coloriage.

La spontanéité du verbe gagnera ce que l' orthographe ne manquera pas de perdre ... pardon d'avance ...

Note de la direction :

Toutes ressemblances avec des personnages, ou des situations, existants, ou ayant éxistés, ne seraient que simple coïncidence ....... Mais alors vraiment pas fait exprès ......


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

samedi 27 septembre 2008

Sobriquet N°3


3 commentaires:

Elsa a dit…

Attends, au total, on a une star du foot, un prof aux supers pouvoirs, le roi du ménage et un milliardaire au service du mal. Y'a pire comme comparaison! Et côté classe: Yul Brynner (certes, plutôt période Les sept mercenaires que Anna et le roi...) ;o)
Elsa (amatrice de trivial poursuite/prosecco à 3H du mat')

Sosso a dit…

Et ben! Ils en ont des références tous ces "petits"!

Proctor ... a dit…

@ Elsa: Tiens donc vous en ces lieux de perdition que la moral réprouve, dénués de toute forme d'hygiéne pédagogico-sanitaire?! Saches que Yul Brynner, emblème du capilo-défaillant, ne fait malheureusement pas partie des références culturelles de mes chères têtes blondes...

@ Sosso: Je dois reconnaitre que l'arrivée de "Smalville" à la TV a fait beaucoup de tort à ma crédibilité et à ma vie sociale, cependant il faut bien leur reconnaître qu'ils ne manquent pas de renouvellement...